C'est un centre, comme l'indique son nom, essentiellement culturel.

1. Pourquoi le nom de Mgr Égide de Boeck ?

D'aucuns se posent la question : Pourquoi le nom de Mgr Égide de Boeck ? La réponse est simple. Mgr Égide comme premier Vicaire Apostolique du Vicariat Apostolique de Nouvelle Anvers est en quelque sorte le fondateur du lingala classique pour la simple et bonne raison qu'il a eu le mérite d'avoir été la première personne à normaliser et à formaliser le lingala comme langue homogène issue de plusieurs dialectes parlés dans  la contrée du Vicariat Apostolique de Nouvelle par la mise sur pieds d'un premier grammaire de Lingala en 1904. Et cette grammaire a servi de livre de base tant pour l'enseignement de la langue à la Colonie Scolaire de Nouvelle Anvers que pour la propagation de l'Évangile.

2. Quel est le sens de « TOTOMBOLA LINGALA » ?

Totombola vient du verbe  KOTOMBOLA en lingala qui veut dire en français, « élever ». Oui, s'il est vrai que le lingala est une des langues nationales qui se parle sur toute l'étendue du  territoire de la RDC, il ne demeure pas moins vrai que dans sa forme actuelle cette langue a perdu beaucoup de son originalité et surtout de son authenticité. Le lingala tel qu'il se pratique dans nos différentes villes aujourd'hui ressemble à un amalgame sinon, à une juxtaposition des mots tirés d'autres langues. Et cela donne l'impression à ceux qui ne connaissent pas bien la langue de croire que le lingala est une langue pauvre alors qu'en réalité, ce sont les gens qui ne connaissent pas bien la langue qui sont pauvres en lingala et de surcroît, la massacre à longueur des journées. C'est ça qui justifie la création du Centre Culturel Mgr Égide de Boeck TOTOMBOLA LINGALA.

Ainsi, le Centre s'assigne comme mission de rétablir l'ordre pour la normalisation des choses et cela, passe par une stratégie qui consiste à faire appel à des ressources humaines et à rassembler des écrits notamment des livres de grammaire anciens et récents pour leur harmonisation en vue de réalisation de cet objectif.

Dans les ressources humaines, le centre fait appel aux linguistes en premier lieu et à tout autre spécialiste en  sciences humaines.

En didactique, l'effort est fait pour retrouver de vieux livres ainsi que les nouveaux pour qu'en les analysant, nous puissions procéder à la mise à jour de Lingala, tout en veillant à son authenticité, tenir également compte de son évolution dans le temps et dans le lieu de manière à mettre à la disposition du public: élèves, étudiants, journalistes, parlementaires, magistrats et autres... des livres spécifiquement adaptés à chaque jargon et à chaque domaine de métier.

Mais préalablement à tout cela, une nouvelle grammaire déjà sur sentier ainsi qu'un nouveau dictionnaire revu, enrichi et corrigé seront progressivement publiés.

Et pour maintenir le flambeau allumé, un feuillet basé sur plusieurs thématiques et surtout sur la rectification, mieux sur la correction continue de la langue dans son parler courant de chaque jour de la langue, sera également publié chaque mois.

Un travail immense certes, mais comme on dit, on ne peut pas manger des omelettes sans avoir cassé les œufs. C'est vrai. C'est un travail de longue haleine qui nécessite d'abord beaucoup de moyens mais surtout beaucoup de bonne volonté de la part de tous.

Le Lingala, à l'instar de nos autres langues nationales (le kikongo, le swahili, le tshiluba), font partie du patrimoine national au même titre que le sont l'eau, la faune, le flore les minerais de toutes sortes. C'est une richesse à laquelle chacun de nous dirigeant, dirigé et quiconque devons veiller sans relâche; parce qu'il y va du destin de notre nation.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Plus dans cette catégorie :

Agenda de l'Évêque

  • Dimanche 30 avril 2017 : Ordination diaconale à Binga Saint Paul de Junior NGBOKO.

    Dimanche 07 mai 2017 : Ordination diaconale à Yalosemba: Bienvenu MOTINGEA.

    Dimanche  21 mai 2017 : Ordinations diaconale et sacerdotale à Bakanja de Rufin BOSUSU, Norbert EMELI, Pierre MASANGA et NDALI François prêtre du Sacré Cœur.  

    Lundi 05 – Vendredi 23 juin 2017 : Commissions épiscopales.

    Dimanche 09 juillet 2017 : Ordination sacerdotale à Bumba Saint André : Diacre Henry LIKINGI, Combonien.

Haut de Page